A la sortie de la pépinière et en remontant l’avenue Colonel Strauss, un magnifique zoo contenant la plupart des animaux d’Afrique faisait également la fierté de Stan.

Mais l’attraction principale consistait au rituel journalier de bain d’éléphants vers 16H

Ceux-ci, conduits par leurs cornacs, descendaient vers le fleuve, au débarcadère de l’hôtel « Pourquoi Pas » pour y être lavés, brossés et rafraîchis.

Moment on ne peut plus prisé par les enfants qui recevaient eux aussi une douche, mais par les trompes des élephants

                                                                             Gaston Romeyer  

 

 Visionner le film